Catalogne : grève générale, manifestation monstre et soirée d’affrontements à Barcelone

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Les imposantes « marches pour la liberté », organisée par les associations indépendantistes ANC et Omnium Cultural, sont arrivées le 18 octobre à Barcelone. En provenance de plusieurs villes catalanes, elles ont convergé dans la capitale catalane pour la journée de grève générale appelée par les syndicats indépendantistes. Ce vendredi, 58 des 979 vols programmés ont été annulés à l’aéroport de Barcelone, 36 % des salariés du métro étaient en grève comme 10 % de conducteurs de bus. La grève était suivie à 90 % dans les universités, 42 % dans le reste de l’éducation et 25 % dans la santé. Presque 40 % des PME et des commerces auraient fermé leur porte selon le syndicat catalan des petites et moyennes entreprises.

Dès le matin, de nombreuses artères ont été bloquées, dont l’autoroute conduisant à la frontière française. Alors que des dockers à Barcelone ont participé à des manifestations dans la matinée, près de 15 000 étudiants ont défilé dans les rues du centre à midi. Depuis quatre jours, des manifestations, blocages et affrontements avec la police ont accueilli les condamnations de neuf dirigeants indépendantistes. Impliqués dans l’organisation du référendum catalan du 1er octobre 2017, puis dans la tentative de création d’une république catalane, ils ont été condamnés lundi, pour sédition et détournement de fonds publics, à des peines de 9 à 13 ans de prison.

Avant la manifestation prévue à 17 h, de premiers affrontements ont opposé plus d’un millier de jeunes avec les forces de police espagnole Via Laietana, lieux du siège de la police et d’une caserne de la Guardia civil à deux pas de la place de Catalogne. La manifestation de la fin d’après-midi a rassemblé ensuite 525 000 personnes selon la police catalane. Une foule innombrable approchant les chiffres inégalés de la grande manifestation indépendantiste de la Diada (journée nationale de la Catalogne) en 2012. Autour de la Via Laietana, les affrontements commencés vers 16 h ont duré toute la soirée, les manifestants enflammant de nombreuses barricades en fin de journée dans cette partie du centre-ville. Le nombre de blessés était déjà de 41 à Barcelone et 62 dans toute la Catalogne à 23 h selon les services d’urgence catalans.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •