Ce que disent les chiffres du chômage en octobre

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

La ministre du Travail ne les commente plus depuis trois ans. Le service statistique du ministère du Travail (la DARES) ne les détaille plus mensuellement depuis deux ans. Et préfère des publications trimestrielles. Les chiffres mensuels du chômage restent pour autant accessibles, sous forme de données brutes, tous les mois. Ceux d’octobre 2019 sont tombés hier. Nous vous les dévoilons et vous expliquons, au passage, à quoi correspondent les différentes catégories de demandeurs d’emploi.

Toutes catégories confondues, on dénombre aujourd’hui 6,1 millions d’inscrits à Pôle emploi. Entre septembre et octobre, cela représente une baisse, très sensible : – 29.000 personnes.

 

Il existe cinq catégories de demandeurs d’emploi.

-La catégorie A : elle regroupe des personnes sans aucune activité le mois précédent. Ils étaient 3,330 millions en septembre contre 3,326 en septembre. Une hausse infime : + 6 000.

-La catégorie B : Ce sont des demandeurs d’emploi en « activité réduite ». C’est-à-dire qu’ils ont travaillé le mois précédent, même quelques heures et jusqu’à 78h maximum. Cela représente 727.000 personnes, soit 36 000 de moins qu’en septembre.

-La catégorie C : Là aussi, des inscrits en activité réduite, mais qui ont travaillé davantage : plus de 78h le mois précédent. En octobre 2019, on en dénombrait 15 000 de moins que le mois précédent, mais tout de même encore 1,4 millions !

L’activité réduite concerne aujourd’hui plus de deux millions de personnes. Ce chiffre a plus que doublé en 10 ans. Preuve, s’il en fallait, qu’être inscrit à Pôle emploi ne signifie pas nécessairement être inactif. Et ce sont ces gens, toujours plus nombreux, qui vont fortement pâtir de la réforme de l’assurance chômage.

-La catégorie D : Des demandeurs d’emploi qui ne sont pas « tenus de rechercher activement un travail ». Ils sont en formation, en arrêt maladie, en congé maternité ou en contrat de sécurisation professionnelle (CSP, dédié aux licenciés économiques). Ils sont 298.000.

-La catégorie E : 355.00 personnes en octobre 2019. Des gens considérés « en emploi » : en contrat aidé ou en création d’entreprise.

 

Le principal motif d’entrée à Pôle emploi : les fins de contrat : 100.000 en octobre. Un chiffre relativement stable ces derniers mois. Quant aux sorties, les radiations administratives restent stables, elles aussi : près de 45.000 personnes (tout de même) sont sorties des liste. Le principal motif de sortie de Pôle emploi est le défaut d’actualisation : 227.300. Des personnes qui n’ont pas fait leur actualisation, en fin de mois. Elles peuvent avoir oublié ou tout simplement avoir retrouvé un emploi, sans prendre la peine de le préciser. L’actualisation déclenche le paiement des allocations. Difficile, donc, de croire que la majorité des gens oublient de le faire !


  •  
  •  
  •  
  •  
  •