Éboueur

Éboueur licencié : les grévistes de la ville de Paris demandent sa réintégration

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

« Nous exigeons la réintégration immédiate d’Adama Cissé, la remunicipalisation de la gestion des déchets à Paris, et un encadrement de l’application DansMaRue afin qu’elle ne serve pas à la délation ». Ainsi se termine la motion adoptée à l’unanimité ce mercredi par l’assemblée générale des agents de la ville de Paris, réunissant des grévistes contre la réforme des retraites et les syndicats CGT, FO, FSU et UCP.

Pendant une pause réglementaire en septembre 2018, cet employé d’une filiale de l’entreprise sous-traitante Derichebourg explique s’être déchaussé et allongé sur un trottoir pour soulager des douleurs aux pieds. Pris en photo par un passant, dénoncé sur les réseaux sociaux, il est licencié un mois plus tard par son employeur pour faute grave. Le 19 juin prochain, le tribunal des prudhommes rendra sa décision suite à l’audience de mardi 14 janvier, où Adama Cissé a réclamé l’annulation de son licenciement.

En attendant, les grévistes de la ville de Paris rappellent qu’ils ont « besoin de repos » pendant les pauses, dénoncent l’absence « d’accès à un local » à l’occasion de celles-ci et une « surcharge de travail ». Outre le marché du nettoyage pour la ville de Paris, le Groupe Derichebourg, opérateur de services aux entreprises a déjà été pointé du doigt pour l’emploi de travailleurs sans-papiers au bénéfice du groupe La Poste, notamment à Alfortville dans l’agence Chronopost.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •