Les professions libérales glissent dans la grève contre la réforme des retraites

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

À compter du 3 janvier, 21 organisations professionnelles réunies au sein du collectif SOS Retraites entament un mouvement de « grève générale glissante ». Chacune des 16 professions représentées dans le collectif cessera à son tour ses activités. Ce vendredi, les infirmiers, kinés et orthophonistes ouvrent les hostilités, suivis lundi par les médecins et les experts-comptables, puis toute la semaine prochaine par les avocats. Et ainsi de suite jusqu’au 3 février où le collectif SOS Retraites promet une grève illimitée s’il n’est pas entendu.

Il souhaite conserver les régimes autonomes de retraites et dénonce une réforme qui aboutirait à augmenter les cotisations jusqu’à leur doublement pour certaines professions, sans garantir pour autant le niveau des pensions actuelles. Enfin, le collectif s’oppose à ce qu’il considère comme un détournement des réserves de leurs régimes. Au mois de septembre, dix à vingt mille avocats, médecins, kinés ou pilotes de ligne avaient défilé à Paris contre la réforme du système de retraite.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •