grève reconductible

Retraites : l’appel à la grève reconductible du 5 décembre fait tache d’huile

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

L’appel des syndicats de la RAPT fait des petits. Après Sud-Rail et FO Transports en début de semaine, c’est au tour d’une confédération, Force ouvrière, de préparer un hiver difficile au gouvernement en appelant à une grève reconductible . Réunis en Comité confédéral national (CCN) mercredi et jeudi, les responsables des unions départementales et des fédérations du troisième syndicat de salariés ont statué : « FO est prête à aller à la grève. FO soumet la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain pour empêcher et mettre en échec le projet Macron/Delevoye ».

Une telle déclaration ancre un peu plus le 5 décembre comme une date charnière dans la mobilisation contre la réforme des retraites. D’autant que la CGT RATP, absente de l’appel intersyndical à l’origine, a décidé d’appeler à la grève à son tour le 5 décembre. Après les séquences des 21 et 24 septembre où FO et la CGT ont défilé en ordre dispersé, « FO entend œuvrer à l’unité d’action syndicale la plus large et demande à ses syndicats d’organiser les réunions et assemblées générales pour préparer la grève », précise la déclaration finale du CCN.

Cette prise de position pourrait encore accélérer la cristallisation autour du 5 décembre. Ce matin, c’est au tour du conseil fédéral de Sud Éducation de se prononcer en faveur de cette date. Mardi 1er octobre, la commission exécutive de la CGT débattra de cette question.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •