Viome

Vio.Me : l’État grec coupe le jus à l’entreprise autogérée de savon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

C’est ce qui s’appelle le sens du timing ! Alors que le monde se trouve confronté à l’épidémie de Covid-19, le gouvernement grec ne trouve rien de mieux que de porter un coup à une entreprise qui produit des savons et des produits d’hygiène. Il est vrai que Vio.Me n’est pas une entreprise comme les autres. Elle est une récupération ouvrière de l’outil de production, réalisée en 2012 au plus fort de la crise grecque qui avait suivie celle financière de 2008.

Lundi 30 mars au petit matin, des employés du fournisseur public d’électricité sont venus couper l’alimentation de l’usine, accompagnés de deux fourgons de police antiémeute, expliquent les travailleurs de l’entreprise autogérée dans un communiqué. L’indication pour eux d’une décision politique. « Nous demandons le rétablissement immédiat du courant, d’autant que nous sommes en négociation avec le ministère du Travail pour une légalisation complète de l’usine autogérée Vio.Me » expliquent-ils. Une légalisation que le gouvernement issu de la gauche radicale d’Alexis Tsípras ne leur avait pas accordée en son temps.

Depuis la coupure du courant, les Vio.Me ont lancé un appel à la solidarité. Il ont reçu un groupe électrogène leur permettant de continuer à fonctionner et promettent qu’ils se reconnecteront au réseau électrique par tous les moyens.

 

Les Vio.Me ont lancé une pétition de soutien disponible ICI


  •  
  •  
  •  
  •  
  •