Des ONG demandent à la France d’arrêter d’alimenter en armes le conflit au Yemen

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

« Les autorités françaises ne peuvent plus se contenter d’affirmer que la France a l’un des systèmes d’exportations d’armement les plus stricts au monde », ont déclaré 16 ONG humanitaires et de défense des droits humains dans un communiqué paru le 17 septembre 2019.

L’annonce fait suite aux enquêtes de plusieurs médias dont Disclose, Radio France et Médiapart, qui insitent une fois de plus sur le fait que des frégates saoudiennes et des corvettes émiraties, impliquées dans la guerre au Yemen, sont de fabrication française. Si ces médias soutiennent cette thèse depuis 2015, ils ont apporté hier une preuve supplémentaire : une vidéo dans laquelle on voit ces navires en action. La France serait également impliquée d’une autre manière : l’enquête affirme que les entreprises françaises Constructions mécaniques de Normandie (CMN) et Naval Group auraient été respectivement en charge de la maintenance de la flotte des Emirats et des frégates saoudiennes pendant la période du conflit.

Les ONG signataires du communiqué, telles que Care France, Handicap International, Oxfam ou encore Médecins du Monde, demandent donc au gouvernement français de clarifier publiquement sa position et d’arrêter les transferts d’armes vers les Emirat-Arabes-Unis et l’Arabie Saoudite.
Depuis 2015, le conflit au Yémen a provoqué la mort de dizaines de milliers de personnes et aujourd’hui quatorze millions de Yéménites sont en situation de préfamine. La stratégie de la coalition formée autour de l’Arabie Saoudite consistant à bombarder les points de ravitaillement des civils est considérée comme un crime de guerre.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •