Deux directeurs d’Amazon démissionnent mais les sites restent ouverts

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le directeur Amazon Europe, Roy Perticucci, et la directrice du site de Saran (Loiret), Ana Fernandes, ont démissionné de leurs postes, selon Jean-François Bérot, délégué de Solidaires du site de Saran. Un effet de la lutte menée dans les différents sites d’Amazon en France ou à l’étranger ? Possible.

Depuis l’annonce du confinement en France, des débrayages et des droits de retrait ont eu lieu sur les cinq sites Amazon de France. Ils ont permis d’alerter les directions à propos des conditions sanitaires déplorables dans lesquelles les salariés ont exercé leur activité durant les premiers jours de confinement et d’exiger une réduction massive des effectifs sur site, voire leur fermeture. « Le rôle des directeurs de site, pris en étau entre les aspirations des salariés et les ordres des patrons, ç’a été de promettre des améliorations sur le plan sanitaire tout en maintenant, voire en augmentant, l’activité ». Sur le site de Saran, de nombreux intérimaires ont ainsi été appelés pour renforcer les effectifs, selon les vœux de la direction d’Amazon. Or la directrice du site, craignant la contagion, aurait refusé d’augmenter le nombre d’intérimaires, comme le groupe le lui demandait et démissionné sous la pression, raconte le syndicat.

La direction d’Amazon, jointe lundi soir par Europe 1, ne souscrit pas à cette version des faits : « Les deux cadres sont partis pour des raisons personnelles qui n’ont rien à voir avec une supposée pression qu’ils n’auraient pas supportée. Il n’y a pas de pression chez Amazon. Les mesures que nous avons mises en place pour protéger nos salariés français sont encore plus strictes que celles exigées par les pouvoirs publics », certifie-t-elle.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •