aéroport

Le groupe Daher prévoit la suppression de 3000 emplois sur 10000

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

« Le groupe Daher est agile, il a toujours su affronter les crises et se renouveler. » Le lexique managériale du compte-rendu de réunion entre les organisations syndicales et la direction du groupe aurait pu prêter à rire s’il n’avait pas masqué le licenciement massif qui s’annonce chez Daher.

En guise d’agilité : 3000 salariés sur les 10 000 qui travaillent dans cette entreprise, dont le principal secteur d’activité est l’aéronautique devraient quitter la boîte, indique un compte rendu de la CFDT daté du 10 avril et diffusé par Révolution Permanente. Parmi eux, 1300 CDI ainsi que 1700 intérimaires et « prestataires ».

Loin de s’indigner de la situation, le document interne de la CFDT adopte un ton compréhensif, mettant en avant la perte de chiffre d’affaire de 400 millions d’euros prévue par la direction du groupe sur les 1,3 milliards de chiffre d’affaire. Pas vraiment étonnant de la part de ce  syndicat qui avait déjà soutenu le « projet de nouvelle organisation » présenté par la direction de Daher en novembre 2019. Celui-ci proposait de supprimer 250 postes.

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •