Medef

Pour le Medef, il faut travailler plus longtemps en étant moins bien payé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

En France, on n’a pas de pétrole, mais on a le Medef. Et des idées, il n’en manque pas. Cette semaine Geoffroy Roux de Bézieux, le patron des patrons a été prolixe en propositions. Alors que le gouvernement souffle le chaud et le froid sur un possible allongement de l’âge de départ à la retraite, le patronat ne tergiverse pas. Jeudi, Geoffroy Roux de Bézieux a proposé de reculer à 64 ans l’âge légal pour partir à la retraire d’ici 2028. Selon le Medef, cela dégagerait 17 milliards d’économies qui pourraient être utilisées pour financer la dépendance des personnes âgées. Ainsi le patron des patrons a lâché deux bombes en une : travailler plus longtemps et utiliser le système assurantiel des retraites pour financer autre chose que les pensions.

Pas à court d’idées, le Medef a aussi des propositions pour répondre au chômage des plus de 50 ans et surtout au « sous-emploi » des 60-64 ans. Seulement 29,2 % des plus de 60 ans travaillent, une proportion ramenée à 53 % des 55-64 ans. Geoffroy Roux de Bézieux imagine un dispositif pour embaucher les seniors ou les maintenir dans l’emploi : les payer moins que dans leur emploi précédent. La différence serait payée par l’assurance chômage jusqu’au départ à la retraite. Ainsi, les coûts de main-d’œuvre seraient transférés vers la collectivité. Une idée qui n’a pas laissé insensible la ministre du Travail Muriel Pénicaud qui a déclaré sur les ondes de RTL que c’était « un bon sujet, à discuter avec les partenaires sociaux ».


  •  
  •  
  •  
  •  
  •