femmes de chambre

Victoire des femmes de chambre des hôtels Campanile et Première classe à Suresnes

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

La CGT Hôtels de prestige et économiques (CGT-HPE) a annoncé ce matin la fin du conflit qui oppose depuis 32 jours des salariés des hôtels Campanile et Première classe de Suresnes au groupe Louvre hôtels, propriétaire des deux établissements. Un accord a été paraphé vendredi 21 juin entre la direction des hôtels et les représentants des grévistes. La lutte d’une vingtaine de femmes de chambre, lingères et plongeurs, a obtenu des augmentations de salaire et de qualification.

Ainsi, les salariés à temps partiel voient leurs nombres d’heures hebdomadaires ou mensuelles augmenter pour atteindre ou se rapprocher de temps pleins. Avec des gains allant de 250 à 500 € pour celles bénéficiant en même temps d’une montée en grade. L’augmentation des qualifications permet par ailleurs aux salariés déjà à temps plein des hausses de salaire comprises entre 50 et 150 €, selon la CGT-HPE. Autre gain consécutif à ces 32 jours de grève : l’embauche en CDI, d’ici mars 2020, de deux femmes de chambre jusqu’ici en CDD.

Pour fêter leur victoire, les grévistes des deux hôtels organisent un « repas de solidarité entre tous les secteurs en lutte » le jeudi 27 juin à partir de 17 h 30 devant les deux établissements à Suresnes.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •