Le nombre de manifestants, ville par ville, au fur et à mesure de la journée

  •  
  •  
  •  
  •  

décembre

À partir de 13 h, nous vous livrons un premier décompte de la fréquentation des manifestations du matin de cette quatrième journée de grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites. Nous compléterons ces données au fur et à mesure des informations que nous récolterons dans l’après-midi.

 

Ensemble : 1.3 million selon les organisations syndicales, 452 000 selon le ministère de l’Intérieur.

 

Paris : 370 000 selon la CGT (56 000 selon le ministère de l’Intérieur).

 

Hauts-de-France

Lille : 15 000 selon le CGT (6 000 selon la police)

Amiens : 5 000 selon la police

Douai : 2 000 selon la CGT (1 000 selon la police)

Valencienne : 4 000 selon la CGT (1 500 selon la police)

Calais : 1 200 selon La Voix du Nord

Boulogne-sur-Mer : 2 500 selon les syndicat (1 200 selon la police)

Arras : 2 500 selon les syndicats (1 500 selon la police)

 

Normandie

Rouen : 30 000 selon les organisateurs (7 400 selon la police)

Caen : 15 000 selon la CGT (8 000 selon la police)

Le Havre : 35 000 selon la CGT (5 300 selon la police)

Cherbourg : 10 000 à 15 000 selon les syndicats (2 800 selon la police)

 

Grand est

Nancy : 12 000 selon les syndicats, 5 000 selon France Bleu

Metz : 12 000 selon les organisateurs (5 300 selon la police)

Strasbourg : 10 000 selon la CGT

Mulhouse : 5 000 selon les syndicats (2 300 selon la police)

Reims : 2 500 selon les organisateurs (1 700 selon la police)

Épinal : 2 000 selon Vosges Matin

 

Bourgogne-Franche-Conté

Besançon : 4 500 selon les syndicats (3 500 selon la police)

Dijon : 4 000 selon la police et la CGT

Belfort : 3 000 selon l’intersyndicale (1 400 selon la police)

 

Centre-Val-de-Loire

Tours : 7 500 selon les syndicats (5 600 selon la police)

Orléans : 9 000 selon les syndicats (3 100 selon la police)

Blois : 3 700 selon la CGT (2 000 selon la police)

Châteauroux : 3 000 selon La Nouvelle République

 

Pays-de-la-Loire

Nantes : 18 000 selon les syndicats, 12 000 selon Ouest France (8 400 selon la police)

Le Mans : 3 000 à 5 000 selon un décompte de Ouest France

Angers : 4 300 selon l’intersyndicale

Saint-Nazaire : 4 000 selon Ouest France

 

Bretagne

Brest : 6 000 à 7 000 selon les organisateurs (4 000 selon la police)

Rennes : 15 000 selon l’intersyndicale, 8000 selon Ouest France (6 000 selon la préfecture)

Quimper : 3 000 selon Ouest France

Lorient : 3 000 selon Ouest France

Vannes : 2 000 à 3 000 selon la CGT (1 400 selon la police)

 

Nouvelle-Aquitaine

Bordeaux : 70 000 selon l’intersyndicale (10 000 selon la police)

Agen : 1 700 selon la police

Angoulême : 5 000 selon les syndicats (3 000 selon la police)

Périgueux : 4 200 selon les syndicats (3 000 selon la police)

Bayonne : 7 500 selon les syndicats (5 000 selon la police)

Limoges : 16 000 selon la CGT (4 000 selon la police)

Pau : 9 000 selon les syndicats (5 200 selon la police)

Tarbes : 9 000 selon les syndicats, 5 000 selon France Bleu (3 200 selon la police)

 

Auvergne-Rhône-Alpes

Clermont-Ferrand : 15 000 à 20 000 selon les syndicats (6 000 selon la police)

Lyon : 15 000 personnes selon le journal 20 minutes et 27 000 selon la CGT (11 000 selon la police)

Grenoble : 25 000 selon la CGT (5 500 selon la police)

Saint-Étienne : 30 000 selon la CGT (4 500 selon la police)

Puy-en-Velay : 5 000 selon les syndicats (2 500 selon la police)

Chambéry : 6 000 selon FO (3 500 selon la police)

Annecy : 4 000 selon les syndicats (1 800 selon la police)

Albertville : 1 200 à 1 500 selon Le Dauphiné Libéré

Valence : 7 000 selon Le Dauphiné Libéré (4 000 selon la police)

 

Occitanie

Toulouse : 120 000 selon la CGT (14 000 selon la police)

Montpellier : 15 000 selon la CGT (7 100 selon la police)

Perpignan : 10 000 selon les syndicats (3 800 selon la police)

Béziers : 10 000 selon la CGT (6 500 selon la police)

Nîmes : 16 000 selon les syndicats, 10 000 selon la presse (3 500 selon la police)

Alès : 2 500 selon la police

Rodez : 9 000 selon les syndicats (5 500 selon la police)

Albi : 10 000 selon les syndicats (5 000 selon la police)

 

Provence-Alpes-Cote-d’Azur

Marseille : 220 000 selon la CGT (22 000 selon la police)

Nice : 20 000 selon la CGT (3 500 selon la police)

Avignon : 8 000 à 10 000 selon les syndicats (3 500 selon la police)

Digne : 2 500 selon la CGT (1 400 selon la police)

Toulon : 15 000 selon les syndicats (3 700 selon la police)

Arles : 4 000 selon la CGT (900 selon la police)


  •  
  •  
  •  
  •