Rapports de force

Rapports de force fait une pause pour préparer la rentrée

Avec la période estivale, les lecteurs de Rapports de force désertent doucement, mais sûrement le site. Il est temps de prendre des vacances.

 

Trois mois d’existence et déjà les vacances pour Rapports de force. Pourtant, les premiers jalons d’un média indépendant, de sensibilité libertaire, faisant une place de choix aux mouvements sociaux, ont été posés. D’avril à aujourd’hui, le site s’est développé avec une vingtaine d’articles publiés. Les rubriques et la ligne éditoriale se sont affinées. Une newsletter, une page Facebook et un compte Twitter ont été créés pour gagner en visibilité. Depuis sa création, plus de 4000 personnes ont découvert le site. Il s’agit maintenant de préparer la rentrée.

Les vacances d’été ferment une année marquée par une très longue séquence électorale. Trois primaires, une campagne présidentielle puis législative ont saturé l’espace public pendant neuf mois. Des scrutins conduisant à l’accouchement d’une vieille idée. Celle d’une alliance au centre regroupant une large partie des membres des deux grandes familles politiques candidates à la gestion libérale du capitalisme. Avec, à la clef, le dynamitage des appareils traditionnels. Une vieille idée, mais une situation inédite.

En tout cas, un signe parmi d’autres d’une certaine instabilité politique. La nouveauté s’invite maintenant dans la conduite des réformes sociales, avec des méthodes largement inspirées des pratiques du monde de l’entreprise. Le tout encadré par une communication bien maîtrisée. Là aussi, les mesures politiques ne sont en réalité guère novatrices. Flexibilisation du marché du travail, réduction des dépenses publiques, politiques fiscales en faveur des entreprises, un classique depuis plusieurs décennies.

 

Rendez-vous précoce à la rentrée

 

Mais la fin de l’été ouvrira une nouvelle période. L’état de grâce n’a pas vraiment existé. L’état d’anesthésie pourrait prendre fin rapidement. La communication ne masquera pas longtemps la réalité des choix politiques du gouvernement. Ce nouveau round débutera par une première mobilisation sociale le 12 septembre contre la réforme du Code du travail. Une journée de grève et de manifestation appelée par la CGT représentera le premier test pour le gouvernement comme pour le mouvement social. Solidaires a rallié la date du 12 septembre et la FSU devrait suivre. De son côté, la CGC n’exclut pas de mobiliser. L’inconnue réside dans la position finale de Force ouvrière.

Rapports de force reprendra du service après le 15 août pour regarder, raconter et comprendre la rentrée politique et sociale. Alors reposez-vous bien et rendez-vous en forme à la fin de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *